Description du projet

De Sylvain Levey

Mise en scène : Dominique Chevaucher

Interprétation: Bénédicte Lafond et Dominique Chevaucher

Création 2014 / Maison des Arts du Léman

Une légende du futur, une poétique du social ou la compagnie interroge les barbaries de notre société moderne

SPECTACLE DISPONIBLE

Une ville moyenne comme une autre. Une femme, gavée de marques et de logos, soldat consciencieux de la machine marchande parmi d’autres. Un jour ordinaire ou presque. Un matin pas comme les autres. Un matin le corps dit non ! Stop à l’hyperconsommation, à la mascarade ! La course s’arrête et son corps se vide pour tout reprendre à zéro. Dès lors, ses pas la mènent au pied d’un arbre sur le bas-côté d’un ruisseau…
Un récit sous la forme dune mythologie contemporaine et imaginaire mais qui implique tant chacun et chacune. Une légende du futur, une poétique du social.
Avec cette création, la compagnie interroge les barbaries de notre société moderne : société de la course au travail, du stress, de la mal bouffe, des caddies remplis à ras bord, des caddies comme condensés de nos vies, société de corps saturés qui se fissurent peut-être… un jour.
Dominique Chevaucher et Bénédicte Lafond ont choisi de dire ce texte à plusieurs voix, entre texte, musique et vidéo. Une manière de donner à ce monologue une dimension universelle et d’en révéler la poésie et la densité tout en trouvant le juste rapport entre le langage verbal, musical, corporel et celui de l’image projetée.

De Sylvain Levey
Mise en scène : Dominique Chevaucher
Avec : Bénédicte Lafond et Dominique Chevaucher
Vidéo : Pierre Guenoun
Musique : Dominique Chevaucher, Composition
Emmanuel Rui Candeias Programmation sonore
Costumes : Géraldine Clément
Lumières : Dominique Prunier
Regards complices et utopiques :
Gilbert Traïna : comédien, danseur
Camel Zekri : musicien, compositeur
Magistralement interprétée… chaque mot claque comme un coup de fouet… Lumières et images subtilement distillées… Ce texte puissant qui monte en crescendo, est intensifi é par la lumière, la musique et l’image. Ces éléments réunis, parfaitement coordonnés donnent une dimension scénographique originale et nouvelle… Les spectateurs ont longuement applaudi les deux comédiennes pour l’excellente qualité de la représentation.

Dauphiné Libéré, 16 janvier 2014

Claude Bouzin, Dauphiné Libéré

Galerie